Simplify 3d, le remplissage

Général,

  • Extrudeuse de remplissage, vous pouvez changer l’extruder pour le remplissage, si vous avez de la multiple extrusion
  • Motif de remplissage interne, le dessin qui sera utilisé pour le remplissage
  • Rectilinear (rectilinéaire), c’est le type de remplissage qui usera le moins les buse dans le cas de filament abrasif. Chaque couche change l’angle de 90 deg entre les passages, ce qui laisse un vide entre les passages, donc moins de frottement. Coté solidité, ce n’est pas le plus solide.
  • Grid (Grille), un peu comme le rectilinéaire, sans le vide entre les passages. Il fera donc deux passages à 90 deg l’un de l’autre avant de changer de couche.
  • Triangular (Triangulaire), sans vide entre les passages. Il fera donc trois passages à 60 deg avant de changer de couche. C’est celui que j’utilise la plus part du temps.
  • Wiggle (tortueux), bon ok… c’est un remplissage plus visuel que de solidité. Perso, je m’en sers jamais.
  • Fast Honeycomb (hexagone rapide), donne un beau visuel, mais laisse certains espace entre les passages.
  • Full Honeycomb (hexagone complet), plus solide que le rapide. En passant, il est plus rapide que le rapide 😉 mais prend plus de filament. J’ai été longtemps un adepte de cet option. Le problème, c’est la grande quantité de changement de directions, causent beaucoup de vibrations.
  • Motif de remplissage externe, pour les surfaces du dessus et du dessous
    • rectilinear (rectilinéaire), le remplissage ce fera avec des lignes droites parallèles.
    • Concentric (concentrique), l’impression du remplissage ce fera en suivant les couches extérieurs. Souvent utilisé que pour une question d’esthétique.
à gauche rectilinéaire, à droite Concentrique
  • Pourcentage de remplissage interne, c’est la quantité de filament par rapport à l’air qui est utilisé pour le remplissage. Cette option doit être adapté à la structure de votre impression et besoin. Si on imprime un cone inversé, qui n’a pas besoin d’être supporté de l’intérieur et que sa solidité n’est pas importante. Un pourcentage de zéro de remplissage est facilement envisageable. Si par contre vous imprimez un cube de 20cm de haut et qu’il doit supporter des charges importantes. Un haut pourcentage de remplissage sera capital. Un remplissage entre 20% et 80% est normalement recommandé pour les structures pleines. En bas de ça les couches du dessus seront souvent mal supporté et en haut c’est que très rarement utile.
  • Chevauchement du contour, c’est l’option qui aidera à maintenir attaché le remplissage et le contour.
  • Largeur d’extrusion du remplissage, ici on peut jouer avec l’option pour avoir une meilleur adhérence entre les passages du remplissage. Un peu comme on l’ajuste lors des premières couches (voir onglet Couche)
  • Longueur minimale du remplissage, option qui détermine la grosseur des petites sections qui n’ont pas besoin d’être supporté. Permet de gagner de la vitesse et de réduire le temps que la buse passe sur les petites sections (pour éviter l’accumulation de la chaleur)
  • Combiner les remplissage tout les X couches, Cet option fusionne les couches. Comment dire, on laisse ça à un et à rien d’autre. Bon ok, c’est utile dans le cas ou on veux avoir une belle couche extérieur (0.1mm avec une buse 0.4mm) et un remplissage plus rapide (0.2 ou 0.3mm avec une buse 0.4mm). Personnellement, je préfère avoir un pourcentage plus bas que d’avoir des couches de hauteurs différentes dans mes impressions.
  • Inclus un diaphragme solide à toutes les X couches, inclura une couche pleine (comme le dessus ou dessous) aux nombres de couches que vous aurez choisi.

Angles de remplissage interne,

  • Vous permet de changer, d’ajouter, supprimer ou de modifier les angles des lignes utilisés pour le remplissage.
  • Imprimer chaque angle de remplissage sur chaque couche. Il faut comprendre que toutes les angles seront imprimés à chaque couches. Si l’option n’est pas sélectionné, l’impression sera un angle par couche.
avec 20% de remplissage, à gauche l’option activé et a droite l’option désactivé

Angles de remplissage externe,

Actif seulement si l’option « Motif de remplissage externe » est à rectilinéaire. Elle vous permet de choisir les angles que la surface prendra par rapport à la pièce.

Simplify 3d, Couche

Paramètres de couche,

Extrudeuse principale, pour la simple extrusion, il n’y a qu’un choix. Pour l’extrusion multiple, il faut ici choisir l’extruder pour les couches extérieurs (contour, inférieur est supérieur )

Hauteur de la couche principale, épaisseur de la couche imprimé.

Ce qu’il faut savoir ici:

  • L’idéal est de rester entre 20 et 80% du diamètre de la buse. Ceci permet d’avoir une bonne adhésion entre les couches et évite les problèmes d’extrusion (extruder qui claque ou qui bouche)
  • plus la couche est mince
    • plus l’impression sera longue
    • plus l’impression sera belle
    • plus les surplombs seront beaux (les « marches » seront plus minces, donc plus supportées)
    • moins de transparence (dans le cas de filament clair)

Paramètre de la première couche,

Le but de cette section est d’aider l’adhésion à la surface du lit.

  • Hauteur de la première couche, l’utilisation d’une première couche plus épaisse aidera à compenser pour les inégalités du lit.
  • Largeur de la première couche, en augmentant son épaisseur, l’adhésion devrait être meilleur.
  • La vitesse de la première couche, toujours dans le but d’aider la tenue sur la surface du lit. Ralentir la vitesse n’est pas vraiment une option pour avoir un beau départ d’impression.

Point de départ,

Ce qu’il faut savoir ici, c’est que le point de départ est plus ou moins visible, mais toujours là. En utilisant le bon paramètre, on peut en diminuer l’impact visuel.

  • Utiliser des points de départ aléatoires pour tous les périmètres, c’est l’option qui distribuera les points de départ un peu partout et qui aura le moins d’impact visuel. Par contre c’est souvent celui le plus long à imprimer.
  • Optimiser les points de départ pour la vitesse d’impression la plus rapide, ayant pour seul but d’avoir une vitesse d’impression rapide. Avec un impact visuel modéré, le résultat sera souvent des petits groupes de points de départ groupés visuellement.
  • Choisir un point de départ au plus près de l’emplacement spécifique, cette option alignera les points de départ selon une coordonné XY. L’impact visuel est la plus grande, mais permet souvent de les placer à un endroit où ils ne seront pas apparents.

Simplify 3d, Extrudeuse

Liste d’extrudeuse,

On y ajoute les extrudeurs désirés, chaque extrudeur a ses propres paramètres.

Aperçu,

  • Index de la tête de l’extrudeuse, correspond à l’identifiant dans le firmware de votre imprimante.
  • Diamètre de la buse, ici on met le diamètre de la buse. Certain vont tricher la valeur de la buse pour corriger des problèmes d’extrusions. Je recommande de garder le diamètre réel de la buse.
  • Multiplicateur d’extrusion, on peut jouer avec la quantité de filament qui sort proportionnellement au débit normal du filament. Il n’y a pas de vérité précise sur le bon chiffre à utiliser, il y a beaucoup de variables, l’extruder, la température d’extrusion, le filament utilisé, etc.
  • Largeur d’extrusion, cette valeur n’est pas claire, à la base le logiciel ne l’explique pas clairement. Je l’explique de la façon suivante; c’est la distance entre les passages horizontaux de la buse.
    • Par défaut pour une buse de 0.4mm le logiciel met 0.48mm ce qui est clairement trop.
    • Toujours pour une buse de 0.4mm, ma recommandation est entre 0.43mm et 0.41mm, le reste c’est a vous de voir.

Le contrôle de l’écoulement, ou oozing et stringing control.

Pour réduire ou enlever les « cheveux d’ange », la température, la distance de rétraction et la vitesse de rétraction sont super important.

  • Rétraction
    • Distance de rétraction: un extruder à prise direct aura besoin de moins de rétraction, entre 1 et 3mm. Un extruder Bowden, selon la grandeur du tube de Téflon / PTFE aura besoin entre 4 et 8mm de rétraction voir même dans certain cas 10mm.
    • Distance supplémentaire de redémarrage: cet option est pour compenser le manque (valeur positive) ou le surplus (valeur négative) quand l’extrusion reprend. J’ai été longtemps un fanatique de l’option dans le négatif pour éviter les bosses au changement de couche. Ça marche bien, mais ca cause un autre problème, les impressions de petites section manque souvent de filament.
    • Élévateur verticale de rétraction: cet option est utile si vous voulez éviter que la buse laisse des traces quand elle bouge au dessus de surface et qu’elle laisse une trace.
    • Vitesse de rétraction: c’est souvent le paramètre qui a le plus d’impact. Plus la vitesse et haute plus le filament remontra. Si la vitesse est trop lente le filament aura le temps de s’écouler avant la rétraction. J’utilise la plus part du temps 70 mm/s, mais des valeurs entre 60 et 80 mm/s (tant que le firmware le permet) sont souhaitables.
  • Débrayage à la fin: l’option à pour but de laisser la pression qui c’est accumulé dans le filament de ce libérer avant la fin de l’extrusion. Utile surtout avec les extrudeurs Bowden et/ou le filament flexible.
  • Essuyage de la buse: distance sur laquelle la buse continuera son chemin par dessus le reste de l’impression sans sortir de filament. Aide au contrôle des bosses (blobs)

Simplify 3d, les supports.

Les supports c’est pas sorcier, si on peut ne pas en utiliser, c’est de loin préférable. Si non il y a quelques trucs pour s’en sortir. Si vous avez qu’un seul extruder ou plusieurs, le mieux est d’utiliser des supports denses. Il n’y a qu’à activer l’option avec 2 ou 3 couches avec une densité de 70% et plus.

menu support

Section Production de matériau de support,

  • Le crochet, Produit du matériau de support, active les supports
  • Extrudeuse de support, avec un seul extruder la question ne ce pose pas, avec l’extrusion multiple, faire le choix du bon extruder (celui avec le PVA)
  • Supports le pourcentage de remplissage, que ce soit 20, 30 ou 40%, vous aurez tendance à utilisé un pourcentage plus élevé pour avoir des plus beaux dessous de pièces. Jusqu’à ce que… vous découvriez le support dense.
  • Distance d’inflation supplémentaire, c’est la distance permise pour la grandeur du radeau à la base du support
  • Couches de la base du support, c’est le nombre de couches pour le radeau a la base du support (qui aide le support à tenir au lit)
  • Combiner les supports tout les, de façon simple… S3d ne fera qu’un seul passage pour générer le support… L’option ne devrait pas dépasser 1.2 de l’épaisseur de couche. Par exemple, si vous mettez 1 et que votre couche est de 0.2mm, il fera un passage de 0.2mm. Si vous mettez 3, il fera un passage de 0.6mm (couche toujours a 0.2mm), ce qui cause problème si vous avez une buse de 0.4mm. Donc en résumé, on laisse cette option désactivé (à 1) à moins d’un truc bien spécifique.

Section Support dense,

  • Dense Soutien extruder, on devrait lire « Extruder de support dense », dans le cas de la multi extrusion, faite le bon choix d’extruder
  • Couche de support denses, c’est le nombre de couche sur le dessus avec une densité plus élevé, entre 2 et 4 en haut de ça c’est inutile
  • Pourcentage de remplissage dense, entre 70 et 80%, plus haut c’est pas très utile.

Note: Une bonne pratique, avec l’extrusion multiple, est d’avoir le support principal avec le matériel d’impression et d’utiliser le support dense avec l’extruder avec le PVA. Simplement dit si votre filament est d’impression est moins dispendieux que le PVA, il est plus sage d’utiliser moins de PVA.

Section Positionnement automatique,

utilisé seulement en automatique
  • Type de support
    • Normal, la génération des supports sera fait à partir de la pièce ou du lit
    • uniquement à partir de la plateforme de construction (seulement a partir du lit).
  • Résolution du piler de support, c’est la grosseur du pilier en mm. Exemple; si on met 4mm, il formera une colonne avec une base de 4mm x 4mm.
  • Angle de surplomb maximal. Selon vos autres paramètres (épaisseur de couche, filament, températures, vitesse, etc), il faudra faire quelques tests pour bien connaitre votre imprimante. A 0 degré tout est supporté et 90 degrés rien n’est supporté.

Section Distance avec la pièce,

  • Décalage horizontale depuis la pièce, à zéro les supports sont collés sur la pièce…quel cauchemar, impossible à décoller. Par défaut c’est 0.20mm, mais j’ai tendance à mettre 0.3mm ou 0.4mm et ça ce décolle facilement
  • Couches de séparation verticale supérieure, c’est le nombre de couche entre le haut du support et le dessous de l’impression
  • Couches de séparation verticale inférieur, c’est le nombre de couche entre le bas du support et le dessus de l’impression (surtout dans le cas ou les supports sont générés à partir de la pièce et non du lit)

Note: c’est simple, simple extrusion à 1 et multi-extrusion à 0. Je ne vois pas l’utilité de mettre plus que 1 couche entre la pièce et le support, si non quel est l’utilité de mettre des supports?? Avec du PVA, la distance à zéro, le dessous de la pièce est parfait 😉 .

Section Angle de remplissage de support,

Cette section peut avoir l’air inutile, mais détrompez vous. Si votre support est dans le même sens que le dessous de votre impression, le filament sera peu ou pas supporté. Il faut que le support soit en angle avec le dessous de votre impression. De cette façon le filament ne descendra que très peu. Un angle de entre 45 ou 90 degrés est souhaitable entre les supports et l’impression. Je préfère un angle de 90 degrés, mais c’est à votre choix.

Simplify 3d, l’outil Placer la surface sur le lit.

Vous trouverez l’option « Placer la surface sur le lit » dans le menu Modifier. Méconnue, cette option est beaucoup plus simple que de tenter de trouver les bons angles pour poser la pièce sur le lit. C’est simple, une fois l’outil activé, il ne vous reste qu’a choisir la surface (triangle) que vous voulez coucher sur le lit.

Voici le modèle original qui doit être retourné sur le coté pour éviter les supports et s’assurer d’un bon rendu.

stl original

Je vais donc dans le menu Modifier et je choisir Placer la surface sur le lit. Par la suite je clique sur la surface désiré. Dans ce cas ci, n’importe quel triangle du coté.

voir le triangle sélectionné en gris

La pièce ce placera automatiquement sur le coté.

résultat final

Il ne vous restera plus qu’à la centrer si vous le voulez.

Simplify 3d, Le panneau principal

Je vais faire un survol des principales options.

Barre de menu

Pour l’instant, je vais seulement vous dire que vous retrouverez toutes les options ici (les descriptions seront fait plus tard)

Section Modèles

Vous avez ici la liste des modèles que vous avez importés ou dupliqués

Le bouton Importer, vous servira à ajouter vos modèles au plan de travail. Les fichiers pris en charge sont les .STL, .OBJ et les .3MF

Note; Si vous enlevez le crochet de sélection, cela aura un impact sur la visibilité de la pièce seulement et non sur le tranchage.

Le bouton Supprimer … Je cherche une bonne description … Supprime le(s) modèle(s) sélectionné(s)

Le bouton Centrage et arrangement, si vous avez seulement un modèle, c’est d’une moins grande utilité, car elle est placé automatiquement lors de l’importation. Si vous avez plusieurs modèles, le logiciel arrangera les pièces automatiquement. Pour avoir testé quelques autres trancheurs, cette option fonctionne mieux que sur bien d’autre. Si l’arrangement du logiciel ne vous plais pas, rien ne vous empêche de le corriger manuellement.

Section Procédés

La liste de vos procédés est affichés ici. Je vous conseille de prendre le temps de bien les identifier. Si vous avez qu’une imprimante, le paramètre qui est différent des autres procédés est une bonne idée. Comme ici avec le procédé « Delta Vase », c’est mon imprimante Delta en mode Vase.

Les boutons Ajouter et effacer, vous permettrons de faire la gestion de vos procédés

Le bouton Modifier les paramètres du procédé (le double clique sur le procédé est aussi efficace) vous ouvrira l’outil de modification de votre profil FFF (qui sera expliqué plus tard)

Le bouton Préparation à l’impression, ouvrira l’outil de selection des procédés d’impression.

Pour l’impression simple (sans multi-process ou multi extrusion) il n’y a rien à faire ici sauf d’appuyer sur D’accord. Le sujet de cet outils sera étudié dans le futur.

La section Visualisation

Cette section vous permet de voir les pièces importées une fois les modifications appliquées (changement d’angle, de grosseur, de rotation et de position). Cette section vous servira aussi à voir le résultat du tranchage et l’étudier avant l’impression. Par étudier ici, je ne veux pas dire de le connaitre par coeur, mais de voir si un paramètre pourrai être amélioré avant de lancer l’impression.

Une petites description de l’utilisation de la souris. Le bouton de gauche fait tourner le plan de travail. Le bouton de droit fait translater le plan de travail. La roulette fait avancer ou reculer le zoom. Le bouton de la roulette remet la visualisation par defaut.

Si vous double-cliquez sur la pièce, le menu de la propriété de la pièce ouvrira.

Note; cette section permet faire les altérations de façon plus précise qu’avec la souris et le menu rapide (qui sera vus plus loin)

La section Nom du modèle inscrira le nom du fichier que vous avez importé. Vous pouvez le modifier à votre guise.

La section Changer la position, vous permet d’entrer des coordonnées manuellement en millimètre.

La section Changer la proportionnalité, vous permettra l’échelle de la pièce de façon proportionnelle ou non. Si vous avez le crochet Proportionnalité uniforme activé et que vous modifiez une des six valeur, le logiciel calculera (en gardant l’échelle) les cinq autres valeurs. Si le crochet n’est pas là, le logiciel fera seulement le calcul pour l’axe modifier seulement. Le bouton Réinitialiser la mise à l’échelle, vous ramènera aux valeurs du moment de l’importation du fichier.

La section Changer le pivotement, vous permet de faire pivoter sur un axe en particulier. La rotation se fera SUR l’axe lui même. Per exemple, si on choisi un angle pour le Z, la pièce tournera sur le lit comme le ferai un tourne disque.

La section « Menu Rapide »

Cette section vous permet d’avoir accès à certains outils rapidement. Quoi que moins précis que ceux accessibles en double-cliquant sur la pièce.

Note; Avec la partie des petits points, que j’ai identifié par une flèche. Vous pouvez bouger le menu des quatre coté de la fenêtre de S3d

La section « altération »

La flèche permet simplement de faire bouger le plan de travail au complet (lit et pièces). Les quatre petites flèches permet de translater la pièce sur le lit (en X et Y, pas en Z). Le troisième icone permet d’agrandir et de rapetisser la pièce. Finalement les deux flèches en rond permet de tourner la pièce sur le lit (en Z seulement)

La section « point de vue »

Le premier bouton est la vue par défaut, la deuxième la vue du dessus, la troisième la vue du devant et la quatrième est la vue de coté.

La section visualisation

la première section affichera les axes comme ceci

La deuxième section affichera le modèle de façon solide. Comme ceci par exemple

La troisième section affichera le filaire (ou les coté des triangles), comme ceci

La quatrième section affichera le filaire (ou le centre des triangles), comme ceci

Note: Cette option n’est pas vraiment utile, sauf pour trouver des erreurs de mesh

La section découpe transversale

Note: Cette option n’est que visuel seulement. Elle vous permettra de faire des vérifications sur votre pièce un axe à la fois.

A la sélection de ce bouton, vous aurez le menu suivant.

Le crochet Activer la section transversale, active la visualisation des autres options. Le crochet inverser la vue de section va inverser la section retiré.

original
Vue à 5,9 mm de l’axe des Z
Vue inversé à 5,9 mm de l’axe des Z

La section Panneau de contrôle de la machine

La selection vous ouvrira le panneau de contrôle de la machine (que je regarderai plus tard avec vous)

Note: Le panneau de contrôle n’est pas d’une grande utilité si votre imprimante est testé, calibré et que vous imprimez par une carte SD.

La section Gestion des supports

L’option ouvrira le panneau suivant, (on a le droit à une mauvaise traduction ici, « support de génération » de l’anglais « Support generation » qui devrait être « Génération de support »)

Positionnement automatique, Le type de support « normal » veut dire que les supports vont se générer peut importe la basse de ceux-ci (lit ou pièce elle-même). L’autre option « uniquement depuis la plateforme de construction » fera des supports uniquement à partir du lit.

Résolution du pilier de support, c’est la grosseur de la structure du support.

Angle de surplomb maximal, c’est l’angle à partir duquel la section de la pièce en surplomb sera supporté. Entre 0 et 89 degrés. Par exemple, si vous mettez 0 tout les surplombs seront supportés. Ce qui n’est pas d’une grande utilité car la plus part des imprimantes vont bien imprimer les surplombs de 45 degrés et plus.

Le bouton Générer des supports automatiques appliquera les options plus hautes.

Positionnement manuel, cette section vous permettra de faire la gestion de vos supports vous même, soit par l’ajout ou la suppression de support.

Sauvegarder les structures de support, permet de conserver le travail fait sur les supports. Attention, cette option ne sauvegarde que les supports pour la pièce que vous venez de faire. Donc faite attention de bien identifier votre fichier et de connaitre le positionnement de votre pièce (le centrage de la pièce est une bonne idée), si non la sauvegarde des supports est pas très utile.

Le bouton Effacer tout les supports… fait ce qu’il a faire 😉

Simplify 3d, après l’installation, l’ajout du profil d’imprimante.

Si vous avez une imprimante 3d qui est dans la liste de l’ajout est simple. La plus part des paramètres pour l’imprimante choisie sont une bonne base pour commencer. Certains profils n’ont pas besoin (ou très peu) de modification des paramètres pour avoir de bons résultats. Certains autres, par contre, demande plus de travail.

Vous pouvez aussi monter votre propre profil d’imprimante, soit parce qu’il n’est pas dans la liste ou simplement parce que vous voulez le bâtir vous même.

Pour commencer il vous faudra utiliser l’assistant de configuration, sous le menu aide. (au premier démarrage S3d l’ouvrira automatiquement).

Vous devriez trouver votre imprimante dans la longue liste. Si ce n’est pas le cas, il faudra ce rendre tout en bas et utiliser l’option « autre ».

Dans la fenêtre suivante, vous trouvez cette image si vous avez choisi « Autre », nous allons faire un tour rapide des options offertes

  • Nom de l’imprimante;
    • description ou nom de l’imprimante à configurer, à votre choix
  • Type de machine
    • Robot Cartésien; avec un volume d’impression de style cubique, impliquant l’origine (home) sur un coin
    • Robot Delta; avec un volume d’impression cylindrique, impliquant l’origine au centre du lit en cercle.
  • Microligiciel
    • Pour y aller simplement, a moins d’avoir une imprimante spécifique, l’utilisation de Reprap est recommandé.
  • Vitesse de transmission; la vitesse de communication entre votre ordinateur et l’imprimante via le port USB. Si vous utilisez une carte SD pour l’impression, cette option n’as pas d’importance.
    • les vitesses les plus utilisées sont 115000 baud et 250000 baud, l’important c’est d’utiliser celle compatible avec votre imprimante.
  • Volume d’impression
    • utilisez les spécifications des grandeurs des axes de votre imprimante en millimètres (X = gauche/droite, Y = avant/arrière, Z haut/bas)
  • Diamètre de la buse
    • Quoi que la plus part des imprimantes arrivent avec une buse de 0.4mm, il tout de même mettre le diamètre de la buse de votre imprimante.
  • Diamètre du filament
    • les standard sont 1.75mm, 2.85mm et 3mm. Vous devez encore utilisez le bon diamètre, car l’utilisation d’une mauvaise configuration causera des problèmes d’extrusions (sur ou sous-extrusion)
  • Cette imprimante possède un lit chauffant
    • La plus part des imprimantes possède un lit chauffant. Les imprimantes qui n’en possède pas ne peuvent imprimer que du filament de type PLA.

Simplify 3d, La mise à jour

Plusieurs ont remarqués que la version précédente reste active sur votre ordinateur lors de mise à jour. Je vous recommande donc de sauvegarder vos profil FFF avant de réinstaller la version que vous voulez mettre à jour.

Pour y aller de façon simple, voici les étapes.

  • Sauvegarde des profils FFF (menu fichier et exporter un profil FFF)
  • déinstallation de la version présente sur votre ordinateur (si vous avez plus d’une version d’installé, c’est le temps de faire du ménage)
  • Redémarrage de votre ordinateur
  • Installation de la nouvelle version
  • Importation de vos profils FFF

Vous trouverez la dernière version directement sur le site web www.simplify3d.com

Simplify 3d, un logiciel de tranchage pour impression 3d.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est s3dqc.jpg

Quoi que certains diront qu’ils ne voient pas l’utilité de payer pour un logiciel de tranchage en impression 3d. Ce logiciel offre beaucoup de possibilités que les utilisateurs avancés et le professionnels apprécieront. Mais ici je ne veux pas avoir cette discussion, qui parfois, devient très houleuse.

Je vais faire la description de l’outils et de ses options, du meilleur de mes connaissances.